Je suis fan de David BOWIE. 🧑‍🎤

Pas pour toute sa musique mais surtout pour le personnage, ses idées et sa capacité à prendre les trajectoires qu'il souhaitait et se réinventer, indépendamment du regard des autres.

Dans cet extrait d'interview (1 minute) il parle de sa vision du travail pour un artiste, que l'on peut étendre au reste du monde du travail.

Never work to the gallery. [...] Never work for other people. Always remember that the reason why you initially started working was that there was something inside yourself that you felt that if you can manifest it in some way, you would understand more about yourself and how you coexist with the rest of society. I think it's terrible for an artist to fulfill other people expectations. I think they generally produce their worst work when they do that.

Travailler pour soi et pas pour les autres, être fidèle à ce que l'on a au fond de soit et aller au bout de ses idées.

C'est ce que je recherche depuis que je me suis lancé, à la fois à mon compte ou avec des associés.

Pouvoir aller où je veux, sur les sujets que je veux, avec qui je veux, indépendamment de la stratégie de quelqu'un d'autre qui, à un moment ou un autre, va diverger de la mienne (cf 13 ans en tant que salarié...).

Attaquer (ou non) tel ou tel marché, croitre (ou non), recruter (ou non)... Il y a toujours un moment où je me suis retrouvé en réel désaccord sans pouvoir aller jusqu'au bout (ou à m'en faire virer), parce qu'il fallait à tout prix croitre, faire des chiffres, faire plaisir à l'actionnaire, réduire les effectifs alors qu'on est rentable...

Zone de confort

La seconde partie de l'interview parle du fait de sortir de sa zone de confort :

If you feel safe in the area that you are working in, you are not working in the right area. Always go a little further into the water that you feel confortable of being in. Go a little bit out of your depth. And when you don't feel that your feet are quite touching the bottom, you are just about in the right place to do something exciting.

Rien de pire que de faire tout le temps la même chose, de la même manière. C'est le meilleur moyen de s'anésthsier et s'apercevoir qu'au bout du compte, on a pas fait grand chose.

Etre en "beta permanente" c'est le meilleur moyen d'évoluer, s'éclater mais aussi de rebondir en cas de coup dur. En effet, si on a "toujours fait comme ça", comment se réinventer quand on en a besoin ?

Allez, je vous laisse, je vais écouter "Life On Mars" 🎶