J'ai rencontré Jonathan il y a 1 an et demi alors qu'il venait de lancer TEELT (une plateforme d'onboarding collaborateurs) avec son wingman Yann BOISSEAU 6 mois auparavant.

Ça a tout de suite fitté, peut-être grâce à notre côté geek !
Cette interview est un bon moyen d'apprendre à le connaître alors qu'il est plutôt discret sur les réseaux.
Ses coordonnées sont en fin d'article donc n'hésitez pas à le contacter pour échanger avec lui sur l'onboarding ou le no code !


Salut Jonathan !
Merci de te prêter au jeu de l'interview !
Pour commencer, comment vas-tu en cette rentrée sous le signe du COVID19 ? 😷

Tout va bien, merci !
On a géré le confinement, on gère maintenant le déconfinement et pour le coup je suis pas trop nostalgique du Printemps 2020 !
Je pense que l’on a passé le plus dur et même si l'on entend par ci par là quelques regains, j’ai l’impression que l’on maîtrise mieux !


Est-ce que tu pourrais nous expliquer ton parcours ?

C’est parti !
J’ai fait l’ESC Toulouse avec un passage sur le campus de Barcelone, sûrement l’une des meilleures expériences.  Je ne parle pas uniquement de l’ambiance auberge espagnole, mais surtout de ce que tu apprends de toi en partant loin de ton domicile à 20 ans.
Mon premier job en 2004, c’était dans le monde culturel pour un festival de musique à Toulouse. C’est plus tard que je me suis intéressé au web et que j’ai eu la chance de découvrir le milieu des startups et de finir par travailler chez Oscaro en 2012 en tant que CRM & Acquisition Manager.
J'ai ensuite cofondé Teelt en 2018.


Peux-tu m’en dire plus sur Teelt ?

Teelt, c’est la solution pour faciliter l’accueil des collaborateurs en entreprise que j’ai cofondé avec Yann en 2018.
Au delà des chiffres, ce que l’on souhaite proposer à nos clients, c’est une expérience collaborateur exceptionnelle dès le départ. Imaginez que vous rentriez dans un magasin sans que l’on s’occupe de vous sans vous dire bonjour, il y a peu de chance que vous deveniez clients.
C’est la même chose pour les collaborateurs, il faut savoir les accueillir et peu importe le statut, le poste.
Avec Teelt on aide nos clients à créer des parcours d’intégration personnalisés et à optimiser ainsi le process d’accueil pour laisser de la place à l’humain.


Comment en es-tu venu au No Code : était-ce à l’occasion de la création de Teelt ou cela remonte t’il à avant ?

En fait je me suis rendu compte dernièrement en préparant une présentation d’initiation au no-code pour une résidence d’accélération de startup que mon premier acte de _no-coder_ finalement c’était en 2006 quand j’ai créé mon premier site avec Dreamweaver !
C'était un CV en ligne avec animation flash et musique, super moche mais fonctionnel ! 😅
Ensuite j’ai touché un peu à du Wordpress (mais il y a débat sur le fait que ce soit un outil no-code ou pas).
Mon plus grand fait d’arme reste néanmoins la création du MVP Teelt avec Bubble en 2018. Et à partir de là, je me suis pris de passion pour l’univers du no-code.


Combien de temps t’a t’il fallu pour créer le MVP ?

Je dirais 1 mois pour sortir une version que j’ai pu présenter en RDV client.
Quand je dis un mois je simplifie car je ne parle pas des nuits blanches que j’ai passées ! Une fois que vous maîtrisez suffisamment un outils no-code, en l’occurence Bubble, il y a comme un effet addictif !
Je crois que tu connais ça avec Airtable ! 😀


Je confirme et on a effectivement échangé sur slack à des heures avancées ! 😅
Donc 1 mois pour construire la V1.
Quel a été l’accueil des prospects vis à vis de la plateforme ? A t’elle séduit des clients rapidement ?

En gros, après notre phase de design thinking et le choix de se lancer sur l’onboarding collaborateurs debut juin 2018, j’ai créé le MVP pour le présenter début juillet et nous avons signé notre premier contrat en août 2018.
Donc oui je peux dire que l’accueil a été plutôt favorable !


On peut dire que ça aura été rapide !
Quelles ont été les principales limites au No Code que tu as pu observer ?

Je crois que la principale limite qui remonte souvent c’est le principe de scalabilité.
J’ai l’intuition que ça ne va pas durer longtemps quand on voit les efforts déployés par certains outils comme Bubble et les investissements réalisés (Webflow ou Airtable par exemple).


Y a t’il des choses que tu aurais voulu mettre dans le MVP mais que tu ne pouvais pas implémenter à cause de limitations de Bubble ?

Peut être la gestion des événements connectée avec les agendas mais plus parce que ça me demandait du temps que je n’avais pas qu’à cause des limitations de Bubble à vrai dire.


Quel est ton stack fétiche ? A t’il évolué ?

Clairement je suis fan de Bubble + Integromat + Airtable.
Un gros faible aussi pour Webflow !


Quel est le dernier outil qui t’occupe ou que tu t’attaches à maîtriser ?

J’ai récemment obtenu mon invitation à la Beta de Bildr !
Attention c’est du très lourd : un savant mélange de Webflow et de Bubble que tu peux booster avec du JavaScript.
La prise en main n’est pas évidente mais c’est parce que c’est vraiment le début de la version Beta... plein de ressources arrivent pour aider à réduire la courbe d’apprentissage.

Quelles sont selon toi les tendances à venir ?

Alors là bonne question !
Je vois quelques gros tels Amazon ou Microsoft qui se lancent dans le jeu du no-code mais j’ai du mal à me dire qu’ils vont prendre du terrain.
A vrai dire, peut être que je ne le souhaite pas vraiment ....
Je sens aussi une petite concurrence naissante entre Webflow et Bubble et il ne manque pas grand chose à Webflow pour proposer certaines fonctionnalités de workflow par exemple.
Idem avec Airtable qui vient chasser sur le terrain de Zapier avec les automations.
J’espère juste que ces outils resteront le plus possible indépendants !

J’ai vu que tu étais coach / mentor auprès de Corsica Tech : que conseilles-tu aux gens qui se lancent ?

L’idée c’est surtout de proposer mon aide sur certains sujets, au même titre que j’ai pu être aidé au début de l’aventure Teelt avec le Schoolab par exemple.
A vrai dire je crois que le principal c’est surtout d’avoir identifié le problème avec précision et d’être certain que votre futur client achètera la solution que vous allez proposer, en no-code ou pas. Ca signifiera que vous aurez créé de la valeur et répondu au besoin de votre futur client.

Super ! Merci Jonathan de t'être prêté au jeu !
La question classique pour finir : comment fait-on pour te suivre et te joindre ?

Dispo sur twitter @JonDietsche et par email aussi jd@teelt.io


Top, merci beaucoup ! A très bientôt sur le Slack de massive pour parler Webflow et Airtable !

Avec plaisir ! A bientôt !